Il n’y a pas de parents parfait

Il n’y a pas de parents parfait

Conférence Isabelle Filliozat du  21/09/16

J’ai eu la chance de participer à sa conférence près de chez moi. J’ai fait un rapport de ce qu’elle a écrit,  le voici :

Avant d’avoir des enfants on sait tout. « Je ne le taperai jamais comme tu m’as tapé » « Je ne l’obligerai pas à mettre le couvert, à ranger, à faire la lessive.. »

Une fois parent il nous arrive de « péter un câble » envers l’enfant, on pense que c’est de sa faute qu’il fait exprès. Mais en fait c’est nous, qui sommes énervés, fatigués, stressés face à de telles émotions.

Cela vient de notre enfance : Si enfant nous avons été frappé, humilié, notre circuit du cerveau n’est pas « fermé » et adulte on réitère ce qu’on a vécu. Il y a pleins de paroles violentes que j’ai entendu dans mon enfance, que ma maman a entendu aussi petite, et que parfois je m’entend les dire à mon fils quand je suis trop énervée. Maintenant grâce entre autre à Isabelle Filliozat, je dis STOP, stop à la communication violente, stop aux violences éducatives ordinaires. C’est mon but je veux réussir !

Tous les éventements d’éducation reçue par nos parents nous ont marqué.

Imaginons B, 3 ans est assis à table avec nous, il renverse le verre d’eau sur le beau tapis que vous venez de nettoyer. La première chose qu’on voit à l’esprit  « il l’a fait exprès, il a vu que j’ai nettoyé le tapis, que j’y ai passé 2h.. »Et je crie, je le traite d’incapable.. J’ai probablement entendu cela dans mon enfance, et quand j’ai vu la scène aujourd’hui, je me rappelle de ce vécu, j’agis pareil. Question : auriez vous fait pareil si c’était votre grande tante Bertha qui avait renversé le verre sur votre tapis tout propre ? Je ne crois pas…

B n’a pas fait exprès de renverser le verre, il a 3 ans, certes c’était maladroit, mais il est là pour apprendre, il suffit qu’il « répare sa bêtise » il suffit de dire « L’éponge est sur l’évier » et hop, il va nettoyer, ou vous l’aider.. le mieux c’est de le laisser faire seul. Pour votre tapis tout propre, c’est pas grave..

Tout ca pour dire que le cerveau garde les événements qu’on a vécu et les ressort quand nous sommes stressés. Nous réagissons par colère, le cerveau agit toujours du côté du pouvoir.

Si nous accueillons l’enfant qui est en nous, si nous pouvons voir la terreur sur notre visage, lors d’une situation stressante autant pour nous que l’enfant, alors seulement nous pouvons gérer calmement la situation.

Le cerveau de l’enfant est en plein développement, nous voulons que l’enfant réagisse comme un adulte. Mais les cellules de nos enfants apprennent à réagir face à l’environnement.

L’enfant est déstressé lorsque son interlocuteur est calme, plus il est calme, plus l’enfant se sent bien, en sécurité. Si j’avais envoyé B dans sa chambre pour avoir renversé le verre sur mon beau tapis, il aurait stressé encore plus, il ne sait pas comment gérer sa colère, sa frustration, son stress..il ne sait pas gérer ses émotions tout cour, son cerveau n’est pas « fini » Il ne comprend pas non plus pourquoi il a été mis à l’écart, du coup son stress augmente. Son hormone de l’amour qu’on appelle l’ocytocine ne se déclanchera que s’il se sent rassuré, consolé et aidé pour gérer son stress.

C’est aussi valable pour un bébé, son seul moyen de communiquer c’est les pleurs car il ne peut exprimer ses émotions (pas avant 4-5 ans) Un nourrisson s’il pleure, la première chose à faire c’est le prendre dans ses bras, lui parler calmement, lui dire ce qu’on va faire (le nourrir, changer sa couche, faire son bain, le sécher, l’habiller)

«Pour moi le bain était un moment de stress, autant pour lui car il ressentait mon stress, j’avais peur de le lacher, qu’il se noit… le pire était quand on le sortait du bain il hurlait tellement fort que même les mots rassurants ne focntionnaient pas. Imaginez vous retrouver tout nu et tout mouillé tout à coup alors que vous étiez au chaud il ya deux minutes, c’était tellement agréable.. la on se retrouve dans le froid, certes on ne pleure pas car on sait qu’il faut se sécher.. mais un bébé ?? nous le séchons, nous le rhabillons..et nous le rassurons en le serrant dans nos bras, lui dire « je t’aime » et l’hormone de l’amour, l’ocytocine, remonte aussitôt. »

Quelques astuces pour l’adulte a gérer son stress, gérer sa mauvaise journée de travail, vider son sac trop plein :

*Dire à voix haute ce qu’on ressent en rentrant à la maison. (comme ca les enfants savent qu’il ne faut pas trop chercher papa ou maman) Et je souffle pour me calmer

*Exprimer ses émotions

* Lorsqu’on sent la colère monter, vaut mieux s’éloigner : aller faire pipi, chanter à tue tête, sauter en l’air, sourire.

* Faire un câlin, 10 secondes, augmente l’ocytocine

Pour apprendre, l’enfant a le DROIT de faire des ERREURS.

 

Boutons de partage :

Facebook Twitter Google plus Pinterest

Au sujet de Ninalyna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.