Emotions d’une maman

 

Aujourd’hui, ce n’est pas sur l’enfant que je vais parler, mais sur la maman, sur moi!

Je suis énervée, j’en ai marre, oui, j’ai envie de crier, de m’exprimer, mais je ne peux pas. Je ne suis pas seule chez moi, il ya des gens en dessous, au dessus.. bref.. aller dans la forêt oui, mais je crois pas que j’arriverai à crier de peur d’avoir honte.. bref.. Peut -être que je suis folle, peut-être que je devrais aller voir un psy??

J’ai tendance à refouler mes emotions, à tout garder pour moi, et quand ca pète, ca pète, mais là ça pète un peu trop à mon gout..

Pourquoi? pourquoi je crie? pourquoi je pète un cable comme ca, au point que mon fils me dise “je ne t’aime pas” ca me fait mal au coeur..

Une tonne de questions me trottent dans la tête, j’essaie d’être la plus bienveillante possible en prenant sur moi quand on est en opposition, mais la j’en peux plus, il arrive à un moment donné ou j’ai envie de tout abandonner et de punir, de taper, de punir, de crier.. et mon enfant fera pareil avec ses enfants, avec les autres copains, copines..

J’ai aussi envie de pleurer.. car non, je ne suis pas une mère parfaite, il m’arrive d’avoir mes sentiments, d’être en colère.

J’ai mes propres soucis, dont certains ne peuvent pas sortir comme cela de mon esprit.

Je reste sur l’émotion de la colère: qu’est ce que la colère? c’est une émotion très forte, qui grandit au fond de notre corps, puis monte, monte jusqu’à devenir rouge, rouge de colère.. et la on explose à sa manière.. on crie, on hurle, on tape… on fait comme on a appris (on se remémore une scène similaire étant petit et on répète) Isabelle Filliozat dit que lorsqu’on est en colère, il faut sauter sur place, inspirer, respirer.. je l’avoue ca marche, mais pas comme ca, pas à chaud, il faut du temps.. à l’heure ou j’ai commencé l’article j’étais en colère, la elle commence à redescendre.. mais ca ne veut pas dire que je ne me sens bien encore..

Bref, l’enfant rebelle c’est la période du “terrible two”, sauf que mon fils la fait à 3 ans..

Là une fois que je serai calmée, je parlerai à mon fils, lui explique que j’ai été en colère, (une fois de plus), que j’ai crié sous stress, que j’ai voulu frapper (sous stress aussi) que maintenant je suis calmée, et que j’ai envie de faire un câlin (si lui ne veut pas je ne le forcerai pas, il viendra me le faire de lui même)

Si vous avez des commentaires qu’ils soient positifs ou négatifs, je suis ouverte..

 

Boutons de partage :

Facebook Twitter Google plus Pinterest

Au sujet de Ninalyna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.