Expérience allaitement numéro 2

Hello,

Comme vous le savez, j’ai accouché d’une petite fille le 11 mai 2019 (j’allais marquer 1985.. je ne m’y ferai pas hein!) D’ailleurs ce jour là, j’ai réalisé que j’étais “au même endroit” que ma maman.. nous avons accouché le même jour.. ca me fait bizarre du coup!

BREF! Je n’ai pas fait cet article pour parler de mon accouchement! CF article précédent au besoin

Je commence aussi par l’expérience numéro 2 car elle est toute fraîche encore et pas terminée… Celle de Timéo, je la raconterai le 17 juillet, le 1er plus beau jour de ma vie <3 et mon récit de mon accouchement sera aussi publié ce jour la.

 

Bon je vais au vrai sujet la:

 

Taïna est donc née le 11 mai à 3H26, je ne l’ai pas vu tout de suite donc pas pu la mettre au sein juste après mon accouchement, il en valait de sa santé (et de la mienne) Je l’ai eu vers moi qu’au bout de 45 longues minutes. Je l’ai regardé, elle a tété tout de suite, -je vous avoue que je me suis imaginé ma fille grimper le long de mon ventre pour atteindre mon sein, mais la encore le destin, l’accouchement, en a décidé autrement.-

Dans la journée, les sages femmes et les auxiliaires de puériculture venaient nous voir, me demandaient si c’était mon premier ou mon deuxième, du coup comme je savais me laissaient faire, et moi aussi je croyais savoir..Elle tétait, tétait, s’endormait, dormait beaucoup, retétait.. je pensais que c’était bon, que ma montée de lait allait arriver bientôt.

Mais deux jours plus tard, le verdict est tombé: les auxiliaires de puériculture pèsent Taïna et me disent qu’elle a perdu énormément plus de 11% du poids de naissance, elle était déjà pas épaisse, j’étais entre anéantie et j’espérais qu’en tirant mon lait ca stimulerai un peu plus ma montée.. mais le tire lait n’a rien donné… les auxiliaires de puériculture m’ont fait tout un topo sur le fait que “non je ne suis pas une mauvaise mère, que si je n’ai pas de lait tout de suite ca ne veut pas dire que j’en aurai jamais, soit ca va venir mais il faut persévérer, soit ca vient pas.. j’appelle une amie, je lui sms que je suis anéantie, que c’était pas ce que j’attendais, que je n’ai pas ma montée de lait (alors que je sais pertinemment que ca peut venir en quelques jours, qu’il fallait la mettre au sein le plus possible..)Elle me remonte le moral en m’envoyant pleins de messages d’encouragement. Mais les auxiliaires de puériculture me posent un ultimatum: soit c’est le complément, soit c’est la perfusion, vous choisissez. Euh… déjà, je viens d’accoucher, viens d’avoir un traumatisme, mes hormones sont au plus bas, je ne peux pas faire un tel choix, je me retiens de pleurer devant elle, mais elle le voient bien, elle me proposent le complément, mais je reste septique, ne ne veut pas que ma fille aie une tétine en bouche, -de peur qu’elle s’y habitue et ne veuille plus de mon sein- Mais elles me disent que non. Je sais pertinemment que c’est le contraire si on l’habitue de trop.. j’étais dévastée, aucune aide, aucun soutien de comment la mettre au sein.. (Oui j’en aurai peut-être eu besoin aussi, même deuxième on ne sait pas tout)

Ce qui aurai pu mettre la puce à l’oreille des AP aussi c’est qu’elle n’a pas uriné pendant une longue période, moi j’étais fatiguée, ca ne m’a pas plus inquiété, je me disais qu’avec le colostrum, elle faisait moins souvent. L’AP a juste émis un “hum” et puis rien

“Il faut que je la réveille toute les 3h pour lui donner le complément au biberon”. Je demande une pipette, ils refusent, me proposent le cache du biberon, mais bon pas top, je demande à mon chéri de me ramener la pipette de doliprane pour que je lui donne. Je devais lui donner le complément avant le sein: 30 ml. Comme les biberons en contenaient au moins 100ml, j’enlevais 70ml pour avoir la quantité exacte pour lui en donner le moins possible. Je lui donnais le complément, elle s’endormait du coup impossible de la mettre au sein.. du coup j’ai fini par faire le contraire pour pas foirer mon allaitement.

Une cousine et ma mère m ‘apportent des tisanes d’allaitement, du coup j’en ai bu au moins 1l dans la soirée, une sage femme m’a rapelé qu’il fallait lui donner les 2 seins, j’avais pour “mission” de me réveiller toutes les 3h de tirer mon lait, de donner le complément et de donner le sein à Taïna et aussi bib de ce que j’avais récolté du tire lait.. tout ca mettait un temps fou, j’en pouvais plus j’étais exténuée… je ne suivais plus..

Une AP me dit” vu comment elle tète votre sein, elle n’a pas de confusion sein / tétine, votre allaitement n’est pas fichu. Vous pourrez sortir à condition qu’elle ai repris du poids et à condition que vous continuez les compléments à la maison.”

Moi qui avait qu’une hâte qu’on me laisse tranquille, qu’on me foute la paix avec ma fille, avec mon allaitement. Je ne voulais plus voir personne. Je voulais être seule avec ma fille, mon fils et mon chéri.

Et puis, ma montée de lait est enfin arrivée au bout de 3 jours après l’accouchement, je sens un sein qui picote, j’entends Taïna déglutir, je me dis c’est bon c’est parti, et l’après-midi, je boycote de plus en plus les compléments, me fait disputer par l’AP au passage.. mais je m’en fiche, je triche, je lui donne le sein. Le soir une infirmière puéricultrice vient et me demande comment ca va.. je lui dis pas top, je dois donner des compléments, j’ai pas assez de lait… et la oh miracle, enfin une!!! enfin une qui trouve les mots justes et me remonte le moral. Elle me repositionne Taïna correctement, me mets même en position de la louve et elle l’entends déglutir…elle me dit “c’est pas grave si vous lui donnez pas les compléments cette nuit. Reposez vous.

Le lendemain ils la pèsent: elle avait pris 90g de plus que la veille.. en tout elle avait repris 190g. Le pédiatre de la maternité me dit:”vous avez bien compris pourquoi on vous a proposé les compléments? C ‘etait une question de vie..”

J’en pouvais plus j’avais une seule hâte que Jérôme vienne me chercher qu’on commence cette vie à 4 tranquille..

 

En conclusion, on ne peut pas prévoir à l’avance, mes deux allaitements ont failli foirer à cause d’un  manque d’information de la part des AP.. je m’engage à ne pas laisser tomber mes proches qui désirent allaiter. A les encourager un maximum et à leur souhaiter une magnifique expérience lactée…<3

Boutons de partage :

Facebook Twitter Google plus Pinterest

Au sujet de Ninalyna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.