Récit de la naissance de Taïna (version maman)

Voici le récit de mon accouchement :

Rapide Flippant Merveilleux

 

Nous sommes le vendredi 10 mai, nous avions couché Timéo, on se pose sur le canapé et on regarde tranquillement une série sur Netflix. Vers minuit 30, je suis fatiguée, je vais me coucher.  Jérôme regarde encore un peu la télé. Vers 1H30 je me lève pour aller aux toilettes,  je ne m’aperçois pas vraiment que je commence à perdre les eaux, (moment très glamour !!) un ressenti un peu gluant mais sans plus. Je retourne me coucher.  Une fois couchée, je sens des douleurs de règles supportables dans le bas du ventre et du dos, il était 1h50. Jérôme va se coucher. Puis encore une, je regarde ma montre 1H55.., j’attends encore un peu et encore une à 2h00, je me dis « il y ‘a un problème. » Je dis à Jérôme, que j’ai des contractions toutes les 5 minutes et qu’il faut y aller. Il saute dans son pantalon, j’appelle ma maman pour qu’elle vienne garder Timéo la nuit.  J’ai de plus en plus mal, j’arrive même plus à mettre mes chaussettes, ni mes chaussures…

Mes parents arrivent et on part à Trevenans , Hopital tant « redouté » à cause de la distance, la peur de pas y arriver à temps…on part il est 2h20, les contractions toujours toute les 5 minutes.. J’ai mal. De plus en plus mal.

A 2H50 on arrive à l’hopital, aux urgences, j’ai du mal à marcher, mais on y arrive. La secrétaire à l’accueil me fait mes étiquettes et me souhaite un joyeux anniversaire au passage (oui 11 mai jour de mon anniversaire) On va aux urgences gynécologiques, on sonne à la porte de la salle de naissance, la porte s’ouvre, on rentre, on voit un sage femme qui nous dit d’un air très calme :

 « Qu’est ce que vous voulez ? »

 « Je vais accoucher, j’ai des contractions toutes les 5 minutes »

« Oui, d’accord, mais la on est surbooké, il faut temporiser madame, retournez en salle d’attente on viendra vous chercher. »

Comment lui dire que « je t’emmerde » on retourne dans le couloir de la salle vers la porte de la salle de naissance. Ca ne va pas du tout, je sens que ma fille n’est pas loin, je respire et respire encore.

Soudain, la porte s’ouvre et une sage femme vient nous chercher, elle voit que je ne vais pas bien, nous encourage à entrer dans le bâtiment « salle de naissance »

Elle nous place dans une salle « salle de pré-travail » où elle me demande de me déshabiller et de m’allonger sur le « lit » je n’arrive même pas à enlever mon pantalon, ni à monter sur le lit pourtant pas haut. Il est au moins 3h.

Une fois posée sur le lit, la sage femme m’ausculte, je lui dis :

« Je suis à combien ? »

« A 10 elle arrive »

Et là c’est le branle bas combat, elle appelle toute une équipe de médecins, installe avec eux des étriers à toute vitesse, demande à Jérôme d’installer les perfusions de les ouvrir.. Moi je commence à pousser, à pleurer, à appeler ma maman… j’ai super mal.

« Ne poussez pas, on est pas prêtes ! »

C’est facile à dire, mais je crie que c’est dur, que ca fait mal, que j’en peux plus que je veux maman, je serre les mains de Jérôme.

Ca y ‘est tout est installé, on me met sur les étriers (moi qui voulait un accouchement autre que sur les étriers c’est râpé,  pas vraiment le choix)

Deux ou trois poussées et j’entends Jérôme qui dit « Je vois sa tête, elle a des cheveux »

Elle sort, la sage femme dit « Je coupe le cordon monsieur »  Il est 3H26

Et la elle ne pleure pas, elle est toute bleue, ils nous la montre vite fait et l’emmènent je ne sais ou..

Dans ma tête tout se bouscule, je ne sais plus ou j’en suis, les médecins s’affairent autour de moi, font descendre le placenta, me recousent.. Toujours pas de nouvelles de mon bébé.. Je me suis posée la question si elle était vivante ou non… Oui il ne faut pas penser à ces choses là je sais, mais dans mon état on peut penser à n’importe quoi.

Un médecin vient enfin nous dire au bout de 10 minutes qu’elle va bien, qu’elle est en couveuse en néonatologie. Elle demande à Jérôme de venir.

Ce fut les 30 minutes les plus longues de toute ma vie, ne pas voir mon bébé, ne pas trop savoir pourquoi elle était bleue, si elle allait toujours bien… Les sages femmes continuent de s’occuper de moi (j’ai fait une petite hémorragie) Je flippe, je leur pose pleins de questions :

« Mon bébé, va bien, elle est où ? Pourquoi elle est toute bleue ? »

« Ne vous inquiétez pas madame, elle a été juste un peu choquée parce qu’elle est sortie trop vite, mais la elle va bien. On va vous l’apporter bientôt »

Enfin vers 4h15 je vois enfin mon petit bébé, ma petite princesse, mon 2e amour, Taïna, née le 11 mai 2019 à 3H26 47cm 2,890kg. Nous faisons la tétée de bienvenue, nous sommes rassurés !  On passe deux bonnes heures avec elle, on apprend à se connaître. Une sage femme arrive pour nous dire que les brancardiers vont venir nous chercher. Et elle me dit :

« Ca va ? Je suis désolée, je n’aime pas ca, mais on n’a pas pu vous poser la péridurale »

« Ca va oui, j’ai eu mal, mais je m’y était préparée à ne pas l’avoir, mon fils est arrivé super vite et je l’ai eu mais pas sûre qu’elle ai vraiment marché »

« Je suis fière de vous, fière parce que vous avez réussi à gérer, vous avez accouché comme une chef »

Mon accouchement a été rapide flippant et merveilleux, en 3 mots voila ce qui en sort. Je m’attendais à un accouchement rapide mais pas autant presque 1H30 de travail. Waouh !

 

Boutons de partage :

Facebook Twitter Google plus Pinterest

Au sujet de Ninalyna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.